flèche, montagne, passion, passions, mission, destin, voie, trouver sa voie, chemin de vie, métier, travail, sens
BLOG

Comment trouver ses passions, trouver sa voie ?

Commençons par cela : il ne faut pas paniquer si on a pas « trouvé sa voie ».
Premièrement, est-ce réellement possible ?

A moins d’être avec l’oreille absolue ou bien extrêmement doué pour le dessin, très peu de personnes savent quelles sont leurs passions et encore moins comment ces dernières pourraient leur permettre de gagner leur vie.

Alors oui, « trouver sa voie » est un bel objectif mais on ne doit pas s’enfermer dans ce dernier, ce n’est pas une fin en soi car comme nous allons le voir, rien n’est gravé dans le marbre.

 

Pas de panique

Il faut ouvrir les portes et élargir cette vision restrictive et anxiogène : rien n’est définitif et il n’y a pas qu’une seule voie pour chacun.
D’ailleurs, il est même très probable de prendre plusieurs chemins différents.

Si tu te réveilles un matin et que tu es sûre de vouloir ouvrir un e-shop pour vendre tes bijoux fait main, alors vas-y ! Dans 2 mois ou 1 an, en fonction de l’ampleur que cela prendra et si ta « passion » perdure, tu pourras diversifier ton offre ou bien passer à autre chose.

No big deal.

Et là tu vas me dire : « oui mais tout le monde ne peut pas se permettre de faire des erreurs. Je dois gagner X euros par mois pour pouvoir vivre, je n’ai pas de conjoint ou d’économies sur lesquels me reposer ».

C’est vrai que cela complique un peu les choses mais cela ne veut pas dire que tu dois abandonner.

Je pense que la meilleure manière d’appréhender ce genre de situation est de penser au travail à mi-temps. Certes ce ne sera peut-être pas le job de tes rêves mais il te permettra de (sur)vivre tout en ayant du temps (notre bien le plus précieux) pour développer ton projet personnel.

Quand on veut, on peut. Vraiment ! Il ne faut jamais lâcher. Et la passion aide à ne pas lâcher.

 

Plus concrètement, quels conseils je peux te donner pour trouver ce qui t’inspirera et te motivera chaque jour au réveil ?

 

Introspection

Dessine sur une feuille un tableau à 2 colonnes avec à gauche, sous forme de liste, toutes les choses que tu aimes faire (même les choses que tu trouves « insignifiantes », note tout).
Note à droite ce que tu n’aimes pas faire, ce qui est difficile et chronophage pour toi.

Garde cette liste à portée de main pendant quelque jours et ajoute des choses au fur et à mesure.
Tu verras qu’un certain nombre de choses vont revenir et sortir du lot : tu préfère être dehors ou à l’intérieur ? Prendre en main et préparer des choses ou bien déléguer ?
Tu pourras ensuite assembler les différentes informations récoltées pour créer ton ersatz de métier « idéal ».

 

Pose-toi les bonnes questions

Que ferais-tu si l’argent n’entrait pas en ligne de compte ?
Quel métier exercerais-tu gratuitement ?
Que fais-tu mieux que les autres ?
Pour quelles choses ta famille et tes ami(e)s ont le plus souvent besoin de toi ?
Demande à tes proches ce dans quoi ils te trouvent doué.

Trouver ses passions c’est prendre conscience de ce qui te rend heureux. C’est mettre le doigt sur la joie et le bien-être que te procure une activité ou un environnement particulier.

 

Reconnecte-toi à ton enfant intérieur

Qu’aimais-tu faire quand tu étais enfant ? A quoi occupais-tu tes journées ?

L’enfance est le moment propice où ce sont développées nos premières « passions ».

Avant que ta famille, tes amis et/ou la société ne viennent te dire ce que tu devais faire, ou te demander si tu allais pouvoir gagner ta vie en faisant ça, qu’aimais-tu faire ?

Après avoir identifié des activités et/ou traits de caractère, demande toi pourquoi tu a arrêté et/ou changé ?
Est-il possible pour toi aujourd’hui de renouer avec ton enfant intérieur ? Si oui, comment ?

 

Idées fausses qui t’empêchent d’avancer

« Il me faut UNE passion pour le reste de ma vie » les passions changent et évoluent tout au long de la vie, et ce n’est pas grave !
« Je n’ai pas de talent », « je ne suis pas assez bon(nne) » etc.

Etre passionné par la course à pied ne veut pas forcément dire gagner le marathon de Paris.
Mais ne serais-tu pas heureux(se) d’y participer ?

Etre passionné par la pâtisserie ne signifie pas forcément devenir meilleur ouvrier de France mais faut-il pour autant se priver de ce plaisir ?

 

Arrête de te limiter
TOUT peut devenir une passion, peu importe si tu es bon, mauvais, jeune ou vieux, bleu ou rouge 🦄🦋🐘

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.