Confinement, reconfinement, coronavirus, covid19, covid-19, France, globe terrestre, globe, terre, planète, stay home
BLOG

Confinement Coronavirus : comment mieux le vivre ?

Le confinement 2.0 nous y voici !

Je ne vais pas faire semblant de me réjouir d’être enfermée à la maison une 2nde fois dans la même année, mais il est crucial pour nous tous (d’essayer) de trouver des points positifs sur lesquels fixer notre esprit pour s’échapper quelques instants de l’angoisse générale.

 

1ère étape : accepter le situation, accepter ses émotions

Tu te sens mal, tu es énervée, triste, en colère, tu as envie de sortir et de crier dans la rue…
Je comprends.
Moi aussi je suis passée par là 😉 (et j’ai régulièrement envie de sortir crier ma frustration dans la rue ou sur les gens…) *no comment*

C’est normal.

Malgré toutes les émotions (négatives) que m’inspire cette situation, je l’accepte et je passe à l’étape suivante à savoir, « comment je rends ce moment le moins désagréable possible ? ».

Le problème du confinement, au-delà de la contrainte « sociale », crée un défaut dans notre appréhension du temps.
Notre routine est perturbée, nous ne faisons plus les choses que nous avons l’habitude de faire, du moins pas dans le même ordre ou de manière incomplète.

 

Le temps perd de son sens et notre ancrage s’envole.

Pourtant, il faut être ici et maintenant, dans l’instant présent car c’est le seul que nous avons.
Rien ne sert de ressasser le passé, qu’on ne pourra jamais changer, tout comme imaginer le futur qui n’existe pas car quand il arrivera il s’appellera le présent.

Tu vas me dire « c’est bien beau tout ça ! » mais concrètement, comment on fait ?!

On se (re)crée une routine spéciale confinement. Autrement dit, on met en place un « planning » souple : il n’est pas question de se rajouter une pression supplémentaire, mais seulement quelques événements récurrents qui se reproduiront environ à la même heure chaque jour.

 

Voici les points essentiels qui peuvent t’aider à mettre en place ton « planning » de confinement :

se lever tous les jours à la même heure 🌞

 mettre en place une routine matinale, par exemple, boire son café, faire entre 15 et 30 min de sport (yoga, fitness, cuisses/abdos/fessiers, course à pieds dehors etc.), méditation ou lecture puis petit-déjeuner ☕

avoir une horaire de déjeuner et de diner relativement fixe 🥑

se programmer un goûter et/ou café de l’après-midi 🍪

faire une activité artistique ou rattachée à l’une de nos passions le soir, avant de manger, pendant 30 min par exemple 🎨

 

Toutes ces petites choses, limitées dans le temps, que tu vas mettre en place dans ton quotidien vont te permettre de structurer ce dernier et avoir un semblant de contrôle sur ta vie.

C’est la perte de contrôle et l’absence de visibilité sur la suite des événements qui créent, en grande partie, l’anxiété du confinement.
Comme tu l’auras compris, tu dois renouer avec « le temps » ⏳

 

Je ne sais pas si je dois l’ajouter, mais dans le doute ;p

stop la TV, du moins les infos H24, 7j/7. Allez, éteins-là stp…

 sors TOUS les jours (ou presque) dans la limite des restrictions imposées par le gouvernement : même si tu n’as pas le moral ou l’envie et que tu te dis « à quoi bon », sors, fais-le ! Tu te sentiras mieux après, promis !

 il est important de garder le contact avec ses proches « OUI ! » MAIS sans s’apitoyer sur son sort 4h par jour au téléphone ! Interdiction de parler du Covid !

Si tout cela ne suffit pas, voici mes idées un peu plus… décalées 😀

 

Bonus :

essayer des activités complètement nouvelles : nail art, couture, capoeira, que sais-je !

C’est peut-être le bon moment pour t’intéresser à l’alimentation intuitive et avoir enfin une relation saine avec la nourriture ? (télécharge mon ebook gratuit! 🙂 🍍)

se lancer des challenges avec ses proches : 3 jours de méditation, 4 jours de yoga, une semaine de plat fait maison à midi etc.
Le + de le faire avec quelqu’un : tu es plus susceptible de le faire car tu sais que tu devras rendre des comptes !

 faire de l’improvisation en racontant une histoire inventée, sur le moment, à ses enfants par exemple ou bien jouer à se raconter des histoires avec son conjoint/colloc’ ou autre.

Une excellente manière de « sortir de sa tête » et de laisser libre court à son imagination (qu’on utilise bien trop peu à mon goût).

 découvrir et tester les passions de la/des personnes qui partagent notre vie : c’est le moment où jamais de jouer à ce jeu vidéo qu’adore ton copain/ton fils, de faire des gâteaux avec ta maman, ou de demander à ton frère qu’il t’explique pourquoi il adore aller à la pêche ! (*genre « Vraiment ? La pêche ?! Mais pourquoi ?*)

 

Last but not least… (j’adore cette expression)

Ne pas se blâmer : tout cela finira bien par passer. Ton humeur est changeante et tu pourras vivre tout le spectre des émotions en une seule journée. Mais souviens-toi d’une chose, le bon comme le mauvais ne durent qu’un temps.

 

❌ Et toi, qu’est-ce qui te préoccupe le plus durant ce confinement : peur de la maladie ? Solitude ? Ennui ? Insomnie ? Frustration ?

N’hésite pas à venir partager tes angoisses, je suis là pour t’écouter.

 

Sur ce, bon confinement à toutes et à tous *croise les doigts pour que ce soit le dernier*

🙏 Partage cet article avec toutes les personnes qui pourraient en avoir besoin ❤️

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.