minimalisme, minimaliste, méthode des 5R, conseils, maison, tropical
BLOG

Minimaliste : pourquoi et comment le devenir ?

Le minimalisme, tu en as forcément déjà entendu parler 🙂

Pourquoi je veux t’en parler aujourd’hui ?
Parce que je pense que c’est une manière simple et efficace de se sentir mieux, et ce, sur le long terme.
Nous sommes confinés et nous avons le temps, plus que jamais, de regarder ce que nous avons dans nos maisons, et de désencombrer. Il n’est pas question uniquement de faire le tri mais de comprendre réellement qu’il y a un intérêt non négligeable d’adopter ce mode de vie.

Car oui, être minimaliste ce n’est pas seulement ranger sa penderie. Cela va bien au-delà de notre chambre, salon ou garage. Alors si tu veux simplifier ta vie, y voir plus clair, aussi bien au sens propre qu’au sens figuré, avoir plus de temps et d’énergie pour ce qui compte vraiment, je t’invite à poursuivre la lecture de cet article !

As-tu remarqué que dans notre société consumériste nous sommes tous, ou presque, en train de courir comme un hamster dans sa roue 🐹 dans une course folle pour gagner de l’argent puis le dépenser ?
En achetant ces choses, le plus souvent inutiles, nous avons l’impression d’être heureux et comblé, mais cela ne dure qu’un instant. Puis le phénomène recommence, le cercle vicieux s’installe sans qu’on s’en rende forcément bien compte.

C’est une addiction et comme toute addiction, les effets sont temporaires, éphémères.

Il sera ici question de faire un choix conscient et réfléchi : choisir de moins consommer et vivre avec moins.
Comme l’a très bien dit Will Rogers, « trop de gens dépensent de l’argent qu’ils n’ont pas gagné, pour acheter des choses qu’ils ne veulent pas, pour impressionner des gens qu’ils n’aiment pas. »
Ne tombe plus dans le panneau.

 

Prendre du recul et regarde ce que tu possèdes

Tu dois te rendre compte que ces achats compulsifs et ces objets que tu affectionnes tant sont le plus souvent une manière de combler un autre manque : la solitude, le stress, la déprime etc.
Pose-toi ces questions et répond honnêtement : « quelle consommatrice suis-je ? », « les objets occupent-ils une place prépondérante dans ma vie ? », « suis-je attachée à des objets, si oui, pourquoi ? », « me rendent-ils heureuses ? », « pour combien de temps ? », « ai-je vraiment besoin de toutes ces choses ? ».
Se détacher du matériel te permettra de te confronter à tes émotions, à ton passé, souvent au cœur du problème de surconsommation et d’attachement aux objets. Un premier pas vers une relation plus saine avec soi-même !

Désolé de le dire d’une manière aussi crue, mais si c’est le bordel chez toi et dans tes placards, c’est le bordel dans ta vie (personnelle).
Si tu as accumulé un milliard de choses inutiles, ces objets te bloquent, t’emprisonnent, te retiennent. Tout cela est contraignant.
Il n’y a plus de place pour rien, aussi bien sur le plan physique que mental ou spirituel.

DÉSENCOMBRE

Mais ne te lance pas la tête la première dans tes placards.
Pose-toi les bonnes questions et procède de manière méthodique, par pièce ou par type d’objets.
« Est-ce que je porte tout ce que tu possèdes ? », « quelles sont les affaires qui prennent la poussière depuis des années ? », « pourquoi je garde mes cahiers d’école ? », « est-ce que je les consulte régulièrement ? ».

Ce qui peut t’aider dans ce processus :
Trouve un but, une bonne cause qui pourra t’aider à te débarrasser de ce dont tu n’as pas besoin.
Recherche des associations qui pourraient par exemple transmettre tes vieux jouets à des enfants ? Donner tes vêtements à des personnes sans-abris ? etc.

 

Changer ses habitudes de consommation en profondeur

Tout cela ne fonctionnera pas si tu n’as pas saisi, concrètement, la finalité de ce que tu es en train de faire.
Le but est de désencombrer ta maison, pas de la vider pour mieux la remplir par la suite !
*je t’ai à l’œil !* 😇

Ce n’est pas grave de rechuter et de craquer par moment. Dans ton périple minimaliste, comme dans tous les autres, il y aura des hauts et des bas et c’est normal. Accepte-les.

Si tu as du mal à prendre une décision concernant tel ou tel objet, tu peux les ranger dans une boîte et les mettre de côté un certain temps, pour voir si ils vont te manquer ou si tu vas complètement oublier leur existence.

 

La règle des 5R

Une méthode simple et utile dans ce processus, la méthode des « 5R » :
⋒ Refuser
ce dont tu n’a pas besoin
⋒ Réduire
ce dont tu as besoin
⋒ Réutiliser
tout ce que tu consommes
⋒ Recycler
ce que tu ne peux ni refuser, ni réduire, ni réutiliser
⋒ Retourner
à la terre en compostant le reste

Cette méthode te permettra de te libérer d’une charge mentale dont tu ne réalises même pas l’existence !
Tu libères de l’espace, physique et mental, pour déplacer tes ressources vers d’autres activités, personnes, que tu estimes plus épanouissantes.

 

Les bénéfices

Est-ce que j’ai vraiment encore besoin de te convaincre ?! 🤪

⋒ L’aspect financier : dépenser moins et mieux, revendre des objets
⋒ Gain de temps et d’énergie
⋒ Accroissement du bien-être physique et mental

 

Si tu veux aller plus loin…

 

Une fois que tu auras fait le tri dans ta maison, tu peux passer aux « choses sérieuses », autrement dit, t’attaquer à tes passe-temps, tes relations (perso et pro), tes habitudes etc.

Le minimalisme est un chemin, une route que tu acceptes de prendre et non une fin en soi.
Souviens-toi d’une chose…
LESS IS MORE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.