Voyage, envie de partir, vacances, avion, découverte, monde, pays, culture, coutumes, développement personnel, nuages, ciel, mission de vie, vocation, travail, passion
BLOG

Une envie de partir…

L’envie d’ailleurs, l’envie de partir, de voyager, toujours plus, toujours plus loin, toujours plus longtemps…

Comment ça se soigne ? Est-ce que j’ai un problème ?

Parfois je me dis que cela prouve juste qu’il manque une pièce du puzzle à mon quotidien, qu’il ne me convient pas… Il ne me suffit pas (plus) : mais qu’est-ce que j’essaye de fuir ? Est-ce que je vis vraiment la vie que je veux vivre ou celle que je me sens obligée de vivre ?

Tu te poses peut-être ce même genre de question.

Il y a certainement une part de vérité là-dedans et c’est assez difficile de se l’avouer. Mais une fois que cette réalisation a été faite, il n’y a pas de retour en arrière possible et il faut voir cela comme un véritable cadeau de la Vie.

Ne vaut-il pas mieux s’en rendre compte le plus tôt possible plutôt que d’essayer de se convaincre, se mentir à soi-même et vivre dans le déni, en somme, passer à côté de sa vie ?

Du coup, j’ai essayé d’aller plus loin, de comprendre quelles étaient mes autres motivations, pourquoi dès que je revenais d’un voyage il ne me fallait pas plus de 3 jours avant de penser au prochain.

Il y a certainement l’envie de partager des moments fabuleux avec la/les personnes que j’aime : revenir et partager, pour toujours, des souvenirs communs est sans aucun doute ma motivation numéro 1.

Deuxièmement, la vie doit, selon moi, être vécue à son maximum et comment rester assise devant un bureau ou devant la télévision c’est profité de la vie ?! Je perçois cela comme une perte de ce précieux temps que nous avons sur cette planète incroyable.

Le monde est tellement grand, tellement beau, tellement divers qu’il m’est impossible de ne pas être attirée par l’appel du cœur, l’appel du voyage, de la découverte, mais aussi bien évidemment l’appel du Moi profond, de lieux, mets, coutumes, philosophies, religions, que sais-je, de l’AUTRE, du DIFFÉRENT, de l’AILLEURS.

Tu connais l’expression « l’herbe est toujours plus verte ailleurs ». Et c’est vrai que pour ma part il est difficile de ne pas basculer dans cette quête constante et insatiable de l’« ailleurs ». Dès que j’ai accomplie une chose, (cela est valable pour tous les aspects de ma vie, pas seulement les voyages), je pense déjà à la suivante sans forcément m’immerger suffisamment et profondément dans ce que j’ai déjà accompli.

Mais n’est-ce pas la nature même de l’Homme que de changer, de chercher le changement et l’évolution en permanence ?

La Vie… L’Univers est une énergie changeante, infatigable, inépuisable.

Ces dans ces moments de mouvement du corps (et de l’esprit) que je me sens la plus vivante.

Cela recouvre également le fait que même si je ne voyage pas tous les jours à l’autre bout du monde, je privilégie le mouvement au quotidien. C’est ainsi que le sport occupe une place prépondérante dans mon équilibre, la marche, la découverte au quotidien ne serait-ce que celle de mon quartier, ces endroits que nous pensons connaître et pourtant…

Tous les prétextes sont bons pour explorer, découvrir et voir ce que je vois au quotidien sous un jour différent.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.